forrest


Circuits mentaux que nous parcourons parfois à toute vitesse sans bouger du sofa, tendus, concentrés, aveugles au reste, comme les coureurs de Formule 1, qui perdent trois ou quatre kilos à chaque course pour arriver à l’endroit même d’où ils sont partis.


Iñaki Uriarte, Journal, II (2004-2007)