POWP-180200-LATS-002On vit peu mais on meurt longtemps." 

Pour n’être pas changés en bêtes, ils s’enivrent d’espace et de lumière et de cieux embrasés ; La glace qui les mord, les soleils qui les cuivrent, éffacent lentement la marque des baisers. 

C Baudelaire